Quels sont les différents types de sol ?

Il existe différents types de sol qu’il est important de connaître pour mieux anticiper ses futurs travaux au jardin ou potager. Vous avez le sol calcaire ou argileux, le sol humifère ou sableux, le sol franc… il est important d’en connaître chaque caractéristique !

Mais avant de se lancer dans les grandes plantations dans votre jardin d’ornement ou dans votre potager, tout jardinier débutant, doit se soumettre au test du pH de son sol :). Il vous permettra d’aménager votre jardin ou potager et orienter vos plantations pour qu’elles s’épanouissent dans les meilleures conditions possibles sans lutter contre Dame Nature.

Ne vous inquiétez pas, il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances en chimie pour effectuer ce test ! Il y a des techniques de test à faire soi-même ou aller en jardinerie pour en acheter un tout prêt. Ils n’attendent que vous pour se confronter à votre sol :).

1-Les tests pH du sol :

Voyons de suite comment jouer au chimiste!

Le pH(ou potentiel Hydrogène) va d’une graduation de 1 à 14, 7 étant le pH neutre. 1 à 6 : sol acide, 8 à 14 : sol alcalin. Généralement, les sols ont un pH entre 4 et 9. La plupart des plantes de jardin apprécient une terre légèrement acide (pH 6,5). Pour vous guider visuellement, un sol humifère sera plutôt acide, un sol basique sera plutôt calcaire.

A – Test 1 : à faire soi-même (DIY)

Rien de plus simple : d’un côté le vinaigre blanc que l’on utilise pour le nettoyage de la maison, d’un autre côté le bicarbonate de soude.

  • Prélevez un échantillon de terre de votre jardin
  • Essayez de le réduire en petits morceaux
  • Dans un verre, versez du bicarbonate de soude, dans un autre, versez du vinaigre blanc
  • Dans le verre du bicarbonate, mettez-y la terre jusqu’à ce qu’elle soit mélangée au Bicarbonate (sorte de boue). Si cela fait des bulles, le sol est acide (pH inférieur à 7)
  • Dans le verre du vinaigre blanc, mettez-y la terre. Si cela fait des bulles, le sol est alcalin (pH supérieur à 7) Il se peut que le sol ne réagisse pas, dans ce cas votre sol doit être neutre (pH7)

Bon, c’est fait maison, ça donne une indication sur le pH du sol, mais je vous avouerai que je complète ce résultat avec un test acheté dans le commerce…

B – Test 2 : kit pH en jardinerie : test ph Neudorff

Pour ce test, il vous faut investir un petit peu plus. Il existe des tests électroniques qui mesurent le pH mais aussi l’humidité du sol et de luminosité. Je vous parlerai ici du test de pH (Neudorff en tube) que nous avons utilisé.

Il mesure le degré d’acidité du sol. Et permet de déterminer les besoins en chaux du jardin, potager ou pelouse. Il est simple d’utilisation et rapide : en 3 minutes, vous aurez le résultat.

  1. Mettre 10 mm de terre dans le tube à l’aide de la règle graduée
  2. Le remplir avec de l’eau distillé jusqu’au repère 35
  3. Ajouter un comprimé test pH
  4. Fermer le tube et secouer jusqu’à dissolution du comprimé
  5. Laisser reposer la solution jusqu’à ce qu’elle ne soit plus trouble et que la terre soit redescendue dans le tube
  6. Plonger la bandelette réactive
  7. La couleur prise par le papier renseigne alors sur l’acidité ou la basicité du sol. Se référer à la réglette du kit.

Ensuite, soit le jardinier s’accommode de son terrain, en se limitant aux cultures bien adaptées, soit il peut aussi essayer de modifier son sol en l’enrichissant d’engrais ou l’allégeant avec du terreau… mais quoi qu’il en soit chaque sol permet de donner un beau jardin…

2-Les différents types de sol

Je l’ai évoqué plus haut, il y a 5 différents types de sols. Nous allons voir en détail les caractéristiques de chacun et quels types de fleurs ou légumes sont les plus appropriés.

Petit aparté : le sol est constitué du sous-sol qui accueille les racines longues et est une réserve d’humidité et la terre arable que l’on utilise pour les plantations. Il y a donc 4 types de terre arable

Le sable : il est très peu compact (voire pas du tout) et perméable

L’argile : qui absorbe et retient l’eau

L’humus : qui correspond à la décomposition des matières organiques (feuilles, herbes…)

Le calcaire : qui entre dans la composition du sable et de l’argile.

Selon la proportion/répartition de ces quatre éléments dans le sol, on parlera de sol Calcaire, sol argileux, sol humifère, sol sablonneux.

A – Le sol sablonneux :

Le sol sableux (nommé aussi sol siliceux) est constitué d’au moins 70% de sable, il est de couleur ni trop claire, ni trop foncée et a une texture assez rêche . Il est facile à travailler mais ne retient pas l’eau. Très difficile, voire impossible à compacter, elle file entre les doigts (comme le sable)…

Le sol sablonneux se réchauffe assez rapidement du fait qu’il ne retient pas l’eau, il est sec et pauvre car il laisse filer les nutriments de la terre du fait qu’il est perméable à l’eau. Il e ssdemande de l’entretien pour le rendre plus fertile en l’enrichissant de terreau.

Vous pouvez y planter Lavatères, Ancolies, Sureau, Géranium, Cytise, Romarin, Troène…

B – Le sol argileux :

Le sol argileux est un sol lourd, humide, collant, compact, qui retient l’eau, pa mais qui évite aussi le dessèchement. On reconnait ce type de sol par la présence pâquerettes, liserons, boutons d’or..

Les plantations adaptées à ce type de sol :

Fleurs : Rosier, Pivoine, Œillet, Hellébore, Mauve, Campanule, Tulipe, Coquelicot, Aubriète…

Légumes : Poireau, tomate, Chou, betterave, blette, laitue, haricot

Arbres/Arbustes : Aucuba, lilas, Mahonia, Groseilliers à fleurs, Bouleau, Peuplier, Saule, Noisetiers

C – Le sol humifère :

C’est un sol fertile, il est de couleur foncée et est plutôt compact, ressemblant au sol argileux mais avec un apport nutritif bien plus élevé.

Ce type de sol est assez gluant par temps de pluie et se tasse vite. Son défaut : son acidité qui peut limiter la plantation de certaines espèces.

Beaucoup de fleurs et légumes sont adaptés au sol humifère : Bruyère, Ancolie, Anémone, Artichaut, Ciboulette, Circée, Digitale, Euphorbe, Fougère, Hellébore, pervenche, Violette, Salade, Choux, Epinard, Tomate, Poivron, Courgette

D – Le sol calcaire :

De couleur clair, c’est un sol qui est sec et très souvent friable en été et peut vite devenir boueux lors de grosses averses ; l’eau y pénètre facilement, il s’assèche vite dès les premiers rayons de soleil. Enfin, il draine l’eau mais aussi les nutriments de la terre, donc moins d’apports nutritifs pour les plantes. Il se travaille assez bien dès le printemps.

En observant ce type de sol, vous y trouverez surement des coquelicots, bleuets, chardons, sauges.

E – Le sol franc :

Enfin, ce type de sol est un mélange équilibré de ces 4 types de sol qui en fait le sol idéal pour toutes sortes de cultures florales ou potagères.

J’espère que ces précisions vous auront éclairé et vous permettront de mieux appréhender les différents types de sols de votre jardin !

Suivez-moi et partagez, merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *